• Facebook Basic Black
  • Twitter Basic Black
  • Black YouTube Icon

répétitions 

Tous les Vendredis 19h00-21h00

sauf vacances scolaires

adresse

10 rue des dominicains

67500 Haguenau, France

oshaguenau@gmail.com

© 2016 par Mylène Haas

La Romance de Nadir, Les Pêcheurs de Perle

January 9, 2018

  

Chaque année, une communauté de pêcheurs menée par Zurga revient s’établir sur la même plage de Ceylan pour la pêche rituelle. Zurga a juré avec son ami Nadir de renoncer à la prêtresse Leïla dont ils sont tous deux amoureux afin de préserver leur amitié, et a fait jurer à Leïla de rester voilée et pure au prix de la plus belle perle ou de la mort.

Un serment que Nadir et Leïla ne parviendront pas à tenir puisqu’ils s’aiment tous deux. Alors qu’on les surprend ensemble et que Zurga les condamne à mort par jalousie, ses remords le rattrapent tandis qu’il découvre que Leïla est celle qui lui a sauvé la vie par le passé. Il permettra aux deux amants de fuir en allumant un incendie pour faire diversion.

 

La romance de Nadir est précédée par un récitatif durant lequel Nadir croit reconnaître la voix de Leïla et en est complètement bouleversé. Il avoue être encore amoureux d’elle et avoir suivi sa trace en écoutant « ses doux chants emportés dans l’espace ».

Dans l'air qui suit, la répétition du même rythme à trois temps aux violoncelles évoque une berceuse hypnotique, symbolisant Nadir hypnotisé par la voix de Leïla.

Le caractère enchanteur de la voix de Leïla est donné par les courts motifs des violons qui apparaissent à partir de « Aux clartés de étoiles » et donnent le sentiment d’une hallucination.

 

Outre par les chanteurs d'opéra, ce thème a été repris par David Gilmour, guitariste du groupe Pink Floyd  

 

 

Récitatif

À cette voix quel trouble agitait tout mon être 
Quel fol espoir ? Comment ai-je cru reconnaître ?
Hélas ! devant mes yeux déjà, pauvre insensé
La même vision tant de fois a passé
Non, non, c'est le remords, la fièvre, le délire 
Zurga doit tout savoir, j'aurais dû tout lui dire
Parjure à mon serment, j'ai voulu la revoir
J'ai découvert sa trace et j'ai suivi ses pas
Et, caché dans la nuit et soupirant tout bas
J'écoutais ses doux chants emportés dans l'espace.

 

Air

Je crois entendre encore,

Caché sous les palmiers,

Sa voix tendre et sonore

Comme un chant de ramiers.

 

Ô, nuit enchanteresse,

Divin ravissement,

Ô, souvenir charmant,

Folle ivresse, doux rêve,

Rêve d'amour !

 

Aux clartés des étoiles,

Je crois encore la voir

Entrouvrir ses longs voiles

Aux vents tièdes du soir.

 

Ô, nuit enchanteresse,

Divin ravissement,

Ô, souvenir charmant,

Folle ivresse, doux rêve,

Rêve d'amour !

 

Ô souvenir charmant

Ô doux souvenir

Please reload

Posts à l'affiche

Règles et croyances sur les concerts classiques

August 4, 2016

1/1
Please reload

Posts Récents

October 22, 2019

April 28, 2018

Please reload

Concerts